top of page

Je suis amoureuse, mais seule avec moi-même...



Voici une histoire que j’ai envie de vous raconter… elle n’est pas forcément lié à mon présent, mais elle est écrite au présent, pour que vous vous y retrouviez !

Il y a quelque temps, j’ai rencontré, un homme. Il m’a ému, nous avons parlé, beaucoup parlé. J’appréciais sa compagnie. J’ai eu l’impression que lui aussi. Nous tentions de communiquer, de nous rapprocher dès que c’était possible. Nous avions des regards qui se croisaient. Bref, j’étais en train de tomber sous le charme de cet homme.

Même si je ne le connaissais pas, mon corps me disait d’aller à sa rencontre. De le découvrir, de me rapprocher, de lui raconter aussi qui je suis. De créer des moments à deux, des moments pour nous deux. Je ne connaissais pourtant que très peu de choses de lui, mais tout mon corps m’invitait à aller le découvrir toujours plus. Et plus je l’approchais, plus je me livrais de manière authentique, plus je le sentais touché et j’étais à mon tour touchée par lui.


Comme si j’avais mis des années à comprendre cette beauté de l’authenticité et de la simplicité.

Le seul problème, c’est que nous n’habitions pas la même ville. Alors, après ces quelques jours de découvertes, au milieu d’une pause estivale, il a fallu se quitter.


Mais qu’a-t-il dans le cœur ? Que ressent-il dans son corps ? A-t-il envie de me revoir ? A-t-il envie de me connaître davantage ? Je suis en train de penser à un homme que je ne connais pas, ou très peu, et cette pensée prends le dessus sur toutes les autres. Je n’arrive plus à travailler. Je n’arrive plus à dormir. Je n’arrive plus à profiter du moment présent. J’ai juste envie d’avoir de ses nouvelles, de savoir comment il va, de le découvrir, de le sentir présent… j’ai juste envie qu’il soit à mes côtés.


Pourquoi lui et pas un autre ? Pourquoi cet homme précisément et pas mon voisin de palier que je serai plus apte à découvrir rapidement ?

Dans ce désir de rencontre, dans cette envie d’en savoir plus, je sens que je suis impatiente. J’ai envie de tout savoir tout de suite, de le voir tout de suite, de le sentir tout de suite, de vibrer tout de suite. De poser des mots, des gestes, des engagements… trop rapidement. Mon cœur me pousse à cela, et ma raison m’encourage à prendre le temps. « Le temps est mon allié », la patience, la découverte, le premier pas avant le second, le fait de goûter, de découvrir, de sentir chaque minute, chaque seconde, chaque instant comme quelque chose de beau, c’est ça l’idée. Sortir de la pression, de l’impatience, pour goûter au présent.

Oui, je suis en train de tomber amoureuse de cet homme, mais pour pouvoir vivre cet état amoureux de manière belle et vraie, je dois accepter le temps. Ne pas aller trop vite et juste goûter au présent.

Et puis, je dois aussi impérativement vivre dans le réel, ne pas m’enfermer dans ma tête, mais bien être en lien avec lui. Car si je ne suis pas en lien, alors je suis en train de vivre un état amoureux, toute seule… mais ce n’est clairement pas l’idée. Si l’autre n’est pas réactif, pas présent, pas disponible, alors je mets les pieds dans le plat pour savoir si lui aussi a envie de me découvrir. Je lui demande franchement et je vois sa réaction. S’il ne veut pas, alors je passe à autre chose. Car NON, je ne peux pas être « amoureuse » d’un homme sans réciprocité ! Et si c’était le cas, je passerais à autre chose, rapidement, je tournerai la page, je stopperai ces émotions qui débordent et je déciderai de passer à autre chose. Et c’est bien pour cela que cette action doit être menée très rapidement, pour que les sentiments ne prennent pas une place démesurée, une place idéalisée, une place inappropriée.

Maintenant que je sais que les sentiments sont partagés, ou du moins qu’il a envie de me découvrir lui aussi, j’accepte d’être patiente pour laisser grandir en lui et en moi le désir de découvrir l’autre toujours plus. Je me force à ne pas aller plus vite que la musique pour que ce moment « hors du temps » soit un souvenir qui restera délicieux, car il aura été à chaque fois le fruit d’une découverte supplémentaire… j’arrête de vouloir consommer l’autre pour moi-même, je le découvre pour lui-même et tout devient beaucoup plus puissant et beau !

Et même si cette histoire ne fonctionne pas, elle m’aura appris à dire les choses, à ne pas m’enflammer, à m’ancrer dans le présent, à me rendre compte que l’idéalisation des premiers jours est loin d’être la réalité, à laisser une chance, à avancer, à ne pas rester dans ma tête et surtout à être fière de moi.

Et vous alors, vous êtes partante pour ne plus être amoureuse toute seule, mais pour systématiquement être amoureuse d’un homme qui aura le même élan ? Car être amoureuse sans l’autre… c’est s’empêcher le lien, et donc s’interdire le bonheur, non ?


__ Marie-Liesse



1 Comment


Bonjour Marie -Liesse le rapidement veux dire combien de temps pour lui demander et quel mots utilisés ?

Ça fait tellement écho en moi, chez l'histoire est bcp plus complexe mais je suis au même point ..

Like
bottom of page