Je me suis lancée !



"Je me lancerai lorsque je serai absolument certaine que ça va fonctionner !"

Cette phrase est une phrase qui m’a longtemps stoppée, freinée, empêchée d’avancer. Oui, mais cette année, cette phrase a pris une toute autre tournure. Elle est devenue dans mon esprit : "je me lance et on ajustera avec le temps".


Pourquoi j’ai modifié cette phrase ? Parce que je me suis aperçue qu’elle est un poison. Qu’elle m’immobilise. Qu’elle m’empêche de vivre. Qu’elle est absolument hors de la réalité. Car si je ne vais pas voir, si je ne me lance pas. Si j’attend que tout soit parfait, alors je ne peux rien construire, créer, projeter, rêver.


Et vous, est-ce que c’est une phrase que vous vous dites ? Une phrase qui est bien nichée dans votre esprit et qui se révèle être votre dicton pour avancer. Si c’est le cas, alors j’ai envie de vous inviter comme moi à la modifier !


Pourquoi ?


Je prends un exemple.


Imaginez : un ami vous propose d’aller vivre une semaine sur un bateau, avec 10 inconnus. Certains trouveront cela génial. Mais pour beaucoup, des questions comme : mais est-ce qu’ils sont sympas ? Ont-ils des bons caractères ? Et si on ne s’entend pas ? Et si je n’aime pas le bateau ? Et si la proximité m’oppresse ? En même temps c’est trop tentant, mais j’ai des appréhensions, des peurs… et je ne sais pas ce qui est mieux entre tenter ou refuser.

A votre avis, il vaut mieux tenter ou refuser ?


La réponse selon moi : tant que vous n’aurez pas fait de bateau, vous ne pourrez pas savoir. Tant que vous ne serez pas aller voir, vous ne pourrez pas savoir. Tant que vous n’aurez pas pris le temps de faire confiance, vous ne pourrez pas goûter au bonheur de cette semaine de bateau. De ces amitiés qui vont se nouer. Des paysages que vous allez découvrir. De tout ce que vous allez apprendre. Tant que vous n’allez pas voir, vous ne pourrez pas savoir. Et si vous n’allez pas voir, il vous restera qu’une seule chose : du regret.


Je vais prendre d’autres exemples. Comment pouvez-vous savoir si ce nouvel appartement vous correspondra totalement sans y avoir habité ? Comment pouvez-vous être certaine que cette nouvelle recrue dans votre équipe fera l’affaire, tant qu’elle ne s’est pas lancée ? Comment pouvez-vous savoir si cet homme sera votre futur conjoint, sans vous être lancée dans un début de relation ?


Vous ne pouvez pas savoir.


Pour le savoir vous allez devoir habiter cet appartement. Manager cette nouvelle recrue. Tenter d’avancer avec cet homme. Et vous aurez dans toutes ces situations des doutes, des questionnements, des choses qui n’iront pas, des ajustements à mettre en place, des mots à poser… pour trouver un équilibre.


Prenons le sujet de l’homme et de la relation. Oui, je suis désolée de vous décevoir, mais vous ne pourrez JAMAIS savoir si cet homme vous convient, si vous ne vous lancez pas.


Débutez une histoire, laissez-vous surprendre, tentez de vivre le présent et sortez de votre tête. Je croise trop souvent des femmes qui attendent… et attendent encore. Et lorsqu’un homme entre un peu plus dans leur vie, le cerveau, la machine, se mettent en place. Alors le doute, le questionnement prennent une place inconfortables… et ces femmes jettent l’éponge.


Mais cet inconfort est normal. Absolument normal. Et les ajustements se font avec le temps, le dialogue, les mots. En prenant conscience de la différence, qui est une force dans la relation. Poser des mots, se lancer, dire les choses, prendre le temps, et avancer, il n’y a pas de secret.


Et même si se lancer fait peur. L’inconnu fait peur. Rappelez-vous que ce qui nous fait peur nous rend vivante.


J’ai dans la tête une amie, qui rêve de lancer sa boîte, mais qui attend que tout soit parfait. Alors que je peux vous dire que le meilleur conseil qu’on m’a donné lorsque j’ai lancé Sésame, a été : "vas-y, même si ce n’est pas parfait, même si tu ne sais pas où tu vas, même si tu ne sais pas comment ça va se passer. Lance-toi !". Et c’est ce que j’ai fait. Et d’ailleurs toutes les personnes qui vous entourent, et qui portent des projets, des couples ou qui nous font rêver, se sont un jour lancées. Elles se sont lancées pour voir si ça allait fonctionner, et puis ça s’est ensuite confirmé ou non.


Alors, à quelques jours de Noël, j’ai envie de vous demander : où n’osez-vous pas vous lancer ? Et pourquoi ne pas osez y aller ? Allez voir, allez toucher, allez vous confronter à cet inconnu, allez vivre cette nouveauté, cette aventure, sans regarder votre légitimité, sans observer ceux qui semblent réussir mieux que vous, mais bien en vous lançant. En déconnectant votre cerveau. En lui disant "m.e.r.d.e". Car notre cerveau, trop souvent, ne nous pousse pas à l’action. Et moi j’ai terriblement envie de vivre l’action. D’être heureuse, de toucher à mon bonheur, de tenter, de tester, d’être éprouvée et de ne jamais regretter. Et j’ai terriblement envie que vous viviez la même chose.


Alors prenez le temps de vous offrir pour Noël cette chance d’oser y aller. Et lorsque votre choix sera posé, mettez toute l’énergie, toute la persévérance, tout votre être dans cette décision. Posez votre choix, acceptez votre choix et mettez toutes les chances pour confirmer ce choix.


Alors, voulez-vous vivre une vie mouvementé, ou vivre une vie de regrets ?


Marie-Liesse



Rejoins l'aventure sésame !

Et reçois gratuitement : 

 

- le carnet de l'audace,

15 pages d'exercices pour prendre soin de toi et choisir d'être pleinement heureuse.

 

- un e-mail chaque lundi avec : 

un article  + un  podcast + une dose de nouveautés ! 

Une nouvelle page va s'ouvrir pour télécharger le carnet ! 

© 2019 - sésame

  • Facebook
  • Instagram
  • Spotify
  • LinkedIn