Et si la rencontre amoureuse, était un jeu d’enfants ?



Imaginez un joli paysage.


Choisissez celui que vous aimez. Celui qui vous fait vibrer : une plage ? Un bout de campagne ? Une jolie montagne ? Une barque sur un lac ? Des sapins enneigés ? Une île entourée d’eau ? Des moutons en pâturage ? La mer jusqu’à l’infini ? Une vue au-dessus des nuages ? Bref, choisissez votre paysage.


Vous l’avez ?


Maintenant, imaginez que vous êtes posée là, à contempler cette beauté, à vous imprégner de tout ce qu’elle vous fait ressentir dans vos sens, à constater comme vous êtes paisible, comme vous êtes légère, comme vous êtes en vie.


Bref, vous êtes bien.


Et puis à côté de vous, se trouve un homme, vous ne savez pas vraiment qui il est. Mais il vous fait rire, il vous montre ce petit détail que vous n’aviez pas vu dans ce beau paysage, il vous propose de jouer à "moi j’ai vu" ou à faire une course de brouette au milieu de cette beauté. Il est créatif, il vous parle de sa manière de regarder ce paysage, il vous dit ce qu’il ressent, pressent et voit. Et vous, vous lui racontez aussi tout ce que vous ressentez, vous allez le chatouiller, vous apporter de la joie, des bulles, de la légèreté à ce moment que vous partagez.


Vous êtes en train de vivre la rencontre.


Oui, cette image que vous venez de dessiner dans votre esprit, elle parle de la rencontre.


La rencontre de deux personnes qui ne se connaissent pas ou très peu, mais qui ont décidé de faire un petit bout de chemin ensemble. La rencontre de deux personnes qui se rencontrent, qui se découvrent, qui s’explorent, se racontent, se dévoilent et rient… en toute légèreté. Comme des enfants !


C’est exactement ça la rencontre : être comme des enfants.


Dans notre monde où tout est grave, sérieux, parfait, pourquoi ne choisirions-nous pas de mettre cette légèreté dans la rencontre ? De ne pas nous arrêter sur ce qui ne va pas, mais d’aller justement au-delà de ce qui va. D’aller creuser, rire, mettre de l’aventure, du jeu, d’accepter de pétiller et de vibrer. De partir de cette page blanche et d’aller l’écrire à deux. Non en tentant de faire entrer l’autre dans ce qu’il n’est pas, ou dans ce qu’on aimerait qu’il soit, mais en apportant chacun sa part, son trait de crayon et en commençant à dessiner l’histoire, votre histoire.


Dans mon dernier article, je vous parlais de l’importance de l’équilibre entre la raison et les sentiments. De la puissance de se lancer pour aller voir. Aussi, lorsqu’on a choisi de se lancer, d’accepter que toute une part de nous ne sache pas si c’est la bonne décision, on se lance… et souvent toute une part de "sérieux", revient trop vite au galop. Et alors on s’enferme dans la terreur : "Merde, je ne suis pas bien", "merde, ma raison me dit non", "merde, je me suis plantée, pourquoi j’ai fait ça". Et parce qu’on a posé un choix certes bancal, toute cette décision est remise en question de manière grave. Adieu la légèreté. Parce qu’un petit grain de sable, c’est positionné dans les rouages de la rencontre, la gravité prend le dessus sur tout.


Pourtant, la gravité n’est pas le jeu de la relation. La gravité ne nous aidera JAMAIS à choisir. Car être amoureux, c’est se laisser surprendre, c’est revivre comme un enfant, c’est oser des choses que nous n’oserions pas vivre si ce n’était pas avec l’autre. Aussi, si nous restons dans ce côté sérieux, si nous restons plantées dans cette gravité, alors nous serons incapables de redevenir des enfants, et donc incapable de découvrir l’autre dans toute sa sincérité, dans toute sa vérité, dans toute sa créativité.


Alors aujourd'hui, choisissons d’être créative. Choisissons de développer notre créativité pour que cette rencontre se fasse dans la joie. Acceptons que tout ne soit pas parfait. Acceptons que ça ne ressemble pas à ce que nous avions imaginé ou projeté. Acceptons de dire à l’autre ce que nous aimons, de le pousser à être créatif, de l’encourager à se dépasser et à se dévoiler… et ainsi, cette page blanche deviendra colorée, rythmée, vivante. Elle sera unique, belle et légère. Surtout légère.


Alors, êtes-vous partante pour mettre de la joie, de la couleur, du jeu, de la créativité dans vos rencontres ? Êtes-vous partante pour redevenir une enfant, le temps de la rencontre, le temps des premiers échanges, expériences, partages, temps vécu ensemble ? Afin de savoir, au bout d’un certain temps, si votre cœur et votre raison ont envie de vraiment construire une belle et paisible histoire avec lui, avec cet homme-là.


Marie-Liesse