top of page

Ce jour où l’amour est pour tous




Aujourd’hui c’est la Saint Valentin.

Fête des amoureux.

Fête commerciale.

Fête de l’amour.

Fête du duo.

Fête des sentiments.

Fête des bougies parfumées.

Fête des regards profonds.

Fête de ce qui… "dégouline" d’amour.


Je sais comme cette fête peut être violente pour certaine.


Mais je crois que nous avons le droit de choisir que ce soit la fête de tout le monde.

La fête de tous ceux qui ont envie de construire un amour durable.

La fête de tous ceux qui cherchent à vivre un amour profond, vrai, intense et long.

La fête de tous ceux qui ont le désir d’aimer et être aimé.

La fête de tous ceux qui veulent mettre l’amour au centre de leur vie.


Ainsi, nous sommes toutes concernées.


Pourtant comme beaucoup, j’ai longtemps cru que l’amour était réservé aux autres. Et j’étais capable de me dénaturer par bien des aspects, pour tenter de plaire mais en m’éloignant de ce que je suis réellement. Je pensais que les autres étaient mieux, plus aimables, plus appréciables, et donc je ne m’assumais pas pleinement.


Par exemple, j'ai passé ma vie à ne pas assumer mon âge. Comme je suis la dernière de ma famille et que je suis de fin d’année, je passais mon temps à me vieillir. Parce que pour moi c’était bien mieux d’être "plus" âgée. C’était plus cool, plus respectueux, plus intéressant. Et lorsque j’ai passé la trentaine j’ai inversé totalement mon comportement. Comme si je n’assumais plus mon âge qui me faisait penser que dorénavant j’étais vieille. Un jour je me suis réveillée et je me suis dit : "en fait c’est moi ! J’ai 34 ans et c’est tout". Faire ce chemin, accepter mon âge, m’accepter totalement, fait partie de ce que je suis. Aujourd’hui je l’accueille, je le fais mien, je l’intègre. Sans comparaison, sans me dire que je suis vieille (ou jeune), sans chercher d’excuse. C’est mon âge, ça fait partie de moi et c’est splendide.


Et c’est pareil avec le célibat !


Nombre d’entre vous n’assume pas leur célibat, n’en parle pas par honte ou par peur du regard des autres. Mais pourtant vous êtes célibataire et ça vous rend désirable, aimable, disponible, accessible, et encore plus belle ! Osez parler de ce célibat, de ce désir de construire, de cette envie de rencontrer, apportez un côté solaire à cette phase de votre vie, et ne soyez pas enfermée dans la honte, dans la solitude, dans le renfermement. Vous êtes célibataire et c’est ok. Surtout parce que vous êtes bien plus que ça ! Vous êtes vous-même avec vos choix, vos vies, votre visage, vos goûts… et un homme vous aimera pour tout ça !


Aujourd’hui alors que nous parlons d’amour, j’ai vraiment envie de vous encourager encore une fois à sortir de la comparaison et à incarner pleinement la femme que vous êtes. Assumez-vous dans tous vos aspects, tous vos traits, toutes vos histoires, tous vos manques. Car toutes ces petites choses font que vous êtes unique, belle, et infiniment aimable. Osez vous donner de la valeur, osez vous aimer, osez assumer tout ce que vous êtes. Ne vivez plus dans la dissociation, mais apprenez à vivre l’unification. Dans le but non de vous centrer sur vous, mais de vous ouvrir aux autres, de vous ouvrir aux relations, de vous ouvrir à l’amour, en étant vous-même.


En cette journée particulière j’ai envie de vous ouvrir les yeux pour choisir l’amour. L’amour de vous-même d’abord mais aussi l’amour présent dans tous les aspects de votre vie.


Car non, l’Amour n’est pas réservé qu’à ceux qui sont en couple. L’amour est partout, dans nos relations, dans nos mots, dans nos regards, dans nos échanges, dans nos discussions, dans notre bienveillance, dans notre gratitude, dans notre compassion, dans notre écoute, dans notre célibat. L’amour est partout, à partir du moment où nous sommes en lien.


Ne pas se sentir "à part" ou "mis de côté" lorsqu’on parle d’amour, c’est ça l’idée de mes propos. Car si on se sent à part, on regarde son nombril, on se compare, on s’enferme, et donc on se coupe du lien, de la relation, de l’autre. Mais nous sommes des êtres de relation, nous avons besoin des autres pour avancer, nous avons besoin des autres pour aimer.


Et plus nous nouons des liens sincères et vrais, plus nous réussissons à constater que nous sommes aimables. Car nous sommes toutes aimables. Mais cette amabilité, demande du temps, de la patience, de l’insistance, de l’énergie, des propositions pour la dévoiler aux autres. Cette amabilité demande aussi de dénouer les nœuds qui enferment et qui empêchent d’avancer. Si vous êtes en froid avec quelqu’un, alors réchauffez ce lien pour qu’il soit plus fluide, plus beau, plus vrai. Ne gardez pas de remord, d’incompréhension, de tensions dans vos liens, car c’est ce qui apporte les maladies. Toutes ces choses "mal-dites" apportent nos "mal-a-dies".


Osons mettre l’amour au centre de nos vies, regardez les autres avec des yeux neufs, des yeux d’amour, des yeux paisibles, pour faire de cette fête une journée de l’amour pour tous !


Marie-Liesse


Comentarios


bottom of page