L'aimer au premier... regard ?


"Mariés au premier regard", bon, il parait que c’est une émission de télé qui existe et qu’elle fonctionne assez bien ! En fait, ça ne m’étonne pas… et c’est bien ça le problème ! Aujourd’hui, beaucoup imaginent que l’amour se fait comme un flash. Que si on n’est pas transporté par quelqu’un, alors ce n’est pas ça. Et donc, la recette de cette émission, c’est qu’elle nous fait croire que l’amour est magique. Que par un simple coup d’oeil on peut vivre toute une vie avec quelqu’un. Qu’à partir du moment où l’on est transporté par l’autre, alors c’est du solide !


Je ne connais pas les statistiques de cette émission, mais ça m’intéresserait de savoir combien de personnes sont encore ensemble aujourd’hui. Parce que c’est possible de construire son couple, en apprenant à se connaitre, en s’ajustant à l’autre, en faisant des compromis. Mais ce n’est pas possible d’aimer ce que l’on ne connaît pas.


Il y a une différence entre l’état amoureux, qui parle vraiment de cet état dans lequel on semble être transporté par l’autre, et l’Amour. Etre amoureux et Aimer ce n’est pas la même chose.


Je me souviens petite, ma maman qui m’annonce que son frère, mon oncle donc, avait trouvé une femme. Dans ma tête de petite fille, le schéma était très simple : il était sorti de chez lui, en ayant en tête de chercher une femme. En se promenant dans la rue il était tombé sur elle, et voilà ils s’étaient trouvés ! Une facilité déconcertante pour trouver quelqu’un me direz-vous !


Plus tard, lorsque je suis arrivée en sixième et qu’on m’a expliqué ce que voulait dire : "sortir avec un garçon", je comprenais qu’il fallait se mettre en couple, car c’était cool. Un objectif donc pour beaucoup de mes camarades de collège, et pour moi certainement aussi. Et puis, arrivée au lycée j’ai vraiment commencé mes flirts. Mais j’avais une vision de l’amour très ancrée dans les émotions. Il fallait qu’il y ait des émotions positives pour construire une histoire. Il fallait que je sois transportée par l’autre. Aussi, lorsque le flirt s’est transformé en couple, et bien ça n’allait pas. Car très vite je voyais de manière très vive, tous les défauts de l’autre. Le négatif ressortait de manière exubérante. Et donc il fallait que je fuis, que je quitte cette relation. Car si je n’étais pas transportée par les émotions, alors ce n’était pas ça. Donc il m’était impossible de construire quelque chose.


Quand est-ce que l’on va se réveiller et dire au monde que les émotions ne sont pas forcément de l’amour ? Quand est-ce que les couples vont dire aux célibataires que ce qui les habitent dans le quotidien n’est pas de l’émotionnel ? Quand est-ce que les couples vont raconter que les émotions peuvent arriver avec le temps ? Quand est-ce que les hommes et les femmes vont témoigner de ce que veut dire aimer ?


Parce que lorsque l’on interroge les couples qui sont ensemble depuis des années, je ne crois pas qu’ils parlent d’émotions. Il parle d’amour, de confiance, de respect, de fidélité… mais étrangement les émotions ne sont pas dans le fondement de leur amour.


Et ce qui est encore plus étrange, c’est que pourtant pour beaucoup de célibataires, s’il n’y a pas d’émotion, il n’y a pas d’amour… du coup où est-ce que ça a foiré ?


Dans les films ? Les contes de fées ? Les romans ?

A partir du moment où l’on a décidé de laisser notre imaginaire prendre le dessus sur la réalité ?

Parce qu’on a tellement de choix, qu’aujourd’hui on ne sait plus choisir ?

Dès le moment où l’on a rêvé nos histoires d’amour et nos vies ?

Lorsqu’on a décidé de tout contrôler dans nos vies ?


Je crois qu’aujourd’hui pour avancer, nous devons faire un pacte avec nous-même. Sortir de ce premier regard. Sortir de nos check-list. Sortir du négatif. Pour bien vivre, découvrir, se laisser surprendre et ainsi construire un amour véritable qui apportera son lot d’émotion, le jour où l’on sera prête à laisser la vie nous habiter, nous abîmer même !


Pour terminer, j’ai envie de vous partager les propos d’un ami :

"Tu vois j'ai accepté de sortir avec ma meuf actuelle en mettant de côté le coup de foudre. Et au début c'était très chelou, car j'avais l'impression de ne pas l'aimer plus que ça. Mais après plusieurs mois l'amour grandit petit à petit et maintenant tout se passe bien ! Nous sommes libres et je ne me sens pas oppressé alors que ça faisait partie de mes craintes. Dans mes anciennes relations tout était basé sur le coup de foudre. Et l’inconvénient, avec ça, c'est que tu ne veux pas sortir de cet état de rêve et donc tu ne t'affirmes pas trop et tu n'es pas totalement vrai pour ne pas briser cette magie. Alors que là dans ma relation je suis vrai, on se dit les choses en toute franchise sur tous les sujets et je suis en désaccord sur certaines choses, mais je comprends que de toute façon je ne sortirais jamais avec mon clone et que de toute façon il y aura toujours des différences. On prend le temps, comme tu m'as conseillé et c'est génial pour l'instant !".

Ça donne de l’espoir non ? Alors osons sortir de notre tête cette idée de coup de foudre et vivons intensément notre vie en construisant notre amour pour l’autre !


Belle semaine,


Marie-Liesse



Rejoins l'aventure sésame !

Et reçois gratuitement : 

 

- le carnet de l'audace,

15 pages d'exercices pour prendre soin de toi et choisir d'être pleinement heureuse.

 

- un e-mail chaque lundi avec : 

un article  + un  podcast + une dose de nouveautés ! 

Une nouvelle page va s'ouvrir pour télécharger le carnet ! 

© 2019 - sésame

  • Facebook
  • Instagram
  • Spotify
  • LinkedIn