Le temps est incertain, mais…



Et voilà, le temps est de nouveau en suspens… de la colère, de la peur, de l’angoisse, des interrogations, de l’excitation, et surtout l’impression de ne plus trop savoir qui je suis.

J’ai l’impression de vivre hors du temps. De sentir que ma vie s’arrête. Que je ne peux rien faire. Mais qu’elle est contrôlée par quelque chose qui me dépasse. J’ai l’impression que ma vie est foutue… au moins pour les prochains mois. J’ai l’impression que tous les efforts que je développe, tout ce que je mets en place, tout ce que je choisi de déployer… ne servent à rien. Je me sens vide, triste, morose. Et la météo n’arrange rien.


Et puis, je m’aperçois encore une fois que j’ai le choix. Comme je suis maître de mon bonheur. Comme je suis maître de ma vie. J’ai le choix d’être heureuse ou d’être triste.


Vous vous avez choisi quoi ?


Ce deuxième confinement ne sera pas le même que le premier. Le premier je l’ai terriblement apprécié. Je l’ai vécu entièrement. Je l’ai vécu doucement. Lentement. En appréciant chaque moment. Et en prenant peur lors du déconfinement. Peur de cette vie qu’il fallait retrouver et ré-adopter.


Et aujourd’hui, le temps est un autre temps. Un temps plus sombre, plus froid, plus triste peut-être. Un temps où je vais m’offrir le temps. Le temps de dormir. Le temps d’écrire. Le temps de dessiner, de composer, de jouer, d’écouter, de parler, de rire, de cuisiner, de me vider la tête, de mettre concrètement en place ce qui me rend vivante quand tout sera terminé.


Car OUI, moi j’ai choisi d’être heureuse. Et même si un brin de tristesse reste présent dans mon cœur, je ne vais pas laisser la peur, la crainte, la tristesse et la colère gagner. Ça serait trop facile de les laisser gagner. Je ne suis pas sur terre pour pleurer. Je suis sur terre pour rire.


Alors comment rire ?


Et bien je vais le découvrir… en étant créative, et en jouant à la vie que j’ai toujours rêvé de vivre.


L’article d’aujourd’hui est bref… mais il a le désir d’être concret. Pour vous aider à vivre un confinement heureux, joyeux, léger, et paisible. Aussi je vais vous poser 2 questions :

  • Que souhaitez-vous vivre de fou dans votre vie ? Une chose concrète, qui demande du temps, de la patience, de la persévérance mais que vous n’avez jamais pris le temps de mettre en route.

Voici quelques exemples. Coudre une robe/pantalon/chemise. Composer une musique de A à Z. Maîtriser Photoshop. Faire une démo pour participer à des castings. Se former à un nouveau métier. Apprendre à jouer de la guitare. Faire la reproduction d’une oeuvre d’art. Lire tous les livres de Tolstoï/Dumas/Camus/Victor Hugo. Apprendre par cœur une pièce de théâtre. Ecrire un essai.

  • Pourquoi ne vous autoriseriez-vous pas à réaliser ce(s) rêve(s) pendant ce confinement ?

Si votre rêve est d’être propriétaire, alors regardez les appartements, cherchez les quartiers ou les villes qui vous plaisent, renseignez-vous sur les prix, sur les prêts, sur les apports… pour avoir une vision très claire de ce qui est possible, et pour vous mettre dans cette disposition d’achat dès que le confinement sera terminé ! Si votre rêve est d’écrire un roman, alors astreignez vous à l’écriture de ce roman. En y consacrant 30 minutes, puis 1 heure, puis 2 heures par jour. Sans lâcher, sans vous décourager.


Osez vivre ce rêve !


Donnez vous cette rigueur, cet objectif, cet ambition pour ce confinement. Car en vous mettant concrètement dans une activité qui demande du temps, de la patience, du dépassement de soi, vous allez vous sentir vivante ! Il y aura des moments plus difficiles, des temps de découragements, d’autres très intenses et passionnants. Mais à chaque nouveau pas vous apprendrez sur vous, et vous serez fière de vous. Et c’est comme ça que vous serez heureuse !


Et puis, à la fin du confinement, vous pourrez regarder en arrière et dire : "mon confinement a porté ça, ça et ça comme fruits !". Vous pourrez comprendre que la patience, la solitude, la volonté et le temps sont vos alliés. Et qu’ils doivent le rester pour toujours. Car en soufflant, en vous retrouvant, en vous écoutant, en goûtant à vos désirs, vous comprendrez que c’est ça votre équilibre.


Si vous passez votre confinement en télétravail, je vous conseille vivement de vous astreindre à des horaires. En vous forçant à arrêter à des heures raisonnables. Pour vivre ce temps pour vous. Pour faire quelque chose qui vous fasse du bien. Pour réaliser un de vos rêves. Car ce temps peut vous accompagner dans votre découverte de vous-même, dans votre solitude, dans votre rencontre avec vous. Et ça, c’est un très beau cadeau que vous vous ferez !


Mettez ce temps à profit pour profiter, vivre, être en paix, goûter à de nouvelles émotions.


Enfin, je termine par vous poser une question : est-ce qu’il y a un sujet, une chose, une conférence, une visio, ou tout autre outil que vous aimeriez que j’aborde ou développe pendant cette période ? Car mon idée est de vous accompagner. Mais pour ça, autant répondre concrètement à vos besoins ! Pour répondre à cette question c’est par ici.


Je vous envoi tout le courage, la paix et le dynamisme dont vous avez besoin.

Et n’oubliez pas : je suis là si besoin !

Marie-Liesse



Rejoins l'aventure sésame !

Les nouveautés, informations et conseils de sésame dans ta boîte mail

© 2019 - sésame

  • Spotify
  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn